Parcours
Académie d’art Roederer – Paris
Ecole Camondo – Paris. Diplômée en architecture intérieure
Créations en architecture intérieure, rénovations
Hôtels particuliers et sociétés



Expositions personnelles de 1995 à 2014
BNP place de l’opéra – Paris
Galerie Arte Viva – Levallois-Perret
Galerie Etienne de Causans  – Rue de Seine Paris
Galerie Fontaine aux pèlerins Saint Prix
Galerie Frédérique François – Levallois –Perret
Galerie Lucrèce – Paris
Galerie Claire Villaret – Paris
The Gallery Place des Vosges – Paris
Galerie C – Amiens
Galerie « Un atelier dans le Marais » rue de Turenne – Paris
Galerie Absolu rue du pont Louis Philippe – Paris
Banque Populaire siège social – Paris
Galerie Talbot rue Guénégaud Saint Germain des prés

Expositions de groupe 1995 à 2014
Hôtel Saint-James  – Paris
Galerie C.international – Paris
Galerie Frédérique François – Levallois-Perret
Centre culturel Christiane Peugeot Atelier Z – Paris
Salon itinéraire – Levallois-Perret
Salon des lauréats du musée de la Poste – Paris
Salon art 2000 – Paris
Salon Europ’art – Paris
12éme festival d’arts plastiques cour St Pierre – Paris
Salon international Lineart – Belgique
Salon d’Automne en Chine
G.M.A.C 1998 – 2014

Expositions permanentes
Galerie Frédéric GOLLONG 59 rue Grande saint Paul de Vence
Galerie Françoise DURST 15 rue de la tour – Paris
Collections particulières : Hôtel RITZ à Lisbonne  /  Hôtel KEPPLER à Paris
/ Hôtel SHANGRI-LA à Paris  / Drugstore  PUBLICIS à Paris  /
Hôtel HERMITAGE à Monaco  / Grand Hôtel du PALAIS ROYAL à Paris  / 
Tour de l’architecte Jean Nouvel à shangai  /  Galerie TALBOT rue Guénégaud à Paris 75006.


 

 

Démarche artistique
Fluidité du mouvement. Respiration.
Promesse de vie, suspendue, effilochée, qui s’approprie le vide.
Déferlement des traces qui emprisonnent le temps.
Diptyque, vaste espace vibrant ou les choses se poursuivent.
Rupture et lien s’appellent et s’opposent ensemble, passant d’une toile à l’autre.
Blanc, espace originel et spirituel, favorise la circulation du souffle.
Noir profond, tréfond du noir, profondeur de l’âme.
Rouge, tache de vie, d’humanité, traversant la toile comme les vaisseaux qui nous animent.
Traits dépouillés jusqu’à n’être plus que la trace d’un geste qui reste porteur d’une mémoire, celle du corps.